Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique (chant 2000)

Cyprès (2000)

​PRÉSENTATION

Le Concours Reine Élisabeth, héritier du Concours Ysaÿe (1937), était depuis longtemps déjà une des plus prestigieuses épreuves internationales, lorsqu’en 1988, on décida d’ajouter au violon et au piano le plus vieil instrument du monde : la voix. Celle-ci, il est vrai, était à ce moment au centre de l’actualité culturelle bruxelloise : la Monnaie de Gérard Mortier, la carrière de José Van Dam, témoignaient d’un renouveau de l’art lyrique dans la capitale de l’Europe. Le comte Jean-Pierre de Launoit, président du Concours et passionné d’opéra, ne pouvait y rester insensible. Le concours de Chant naquit, quadriennal comme ses aînés, et bénéficiant immédiatement du « know how » de conseillers avisés, d’une organisation rodée et de la meilleure visibilité par les médias.

Michel Stockhem

I feel, I feel the Deity within - Pierre-Yves Pruvot
00:00 / 00:00
Hai già vinta la causa - Pierre-Yves Pruvot
00:00 / 00:00

Olga Pasichnyk, soprano

Lubana Al Quntar, soprano

Karen Wierzba, soprano

Véronique Solhosse, soprano

Marie-Nicole Lemieux, contralto

Margriet Van Reisen, contralto

Marius Brenciu, ténor

Pierre-Yves Pruvot, baryton

Robert Pomakov, basse

Daniel Blumenthal, Jan Vande Weghe, Marita

Vitasalo, Edward J. Back, Jean-Pierre Moemaers

et Fabienne Crutzen, piano

The Academy of ancient music

Paul Goodwin, direction musicale

Orchestre symphonique de la Monnaie

Marc Soustrot, direction musicale

© Pierre-Yves Pruvot 2019